Les brèves de l'ASEF- 25 juin 2021

Bonjour à toutes et à tous,

L’actualité santé-environnement : l’enquête de “60 millions de consommateurs” sur le Bio, deux dernières études concernant le cancer du sein ; un livre sur la qualité de l’air et les résultats du questionnaire du C2DS.

Bonne lecture,

Prenez bien soin de vous et de vos proches.


Le Bio – synthèse de l’enquête de 60 millions de consommateurs

 

« Mangez BIO », injonction en passe de devenir un nouvel adage pour qui s’inquiète pour sa santé mais les détracteurs sont nombreux. Qu’en est-il réellement ? L’étude fouillée du magazine « 60 millions » met en avant plusieurs points importants.

Règlementations, labels, santé, la grande distribution… Corinne Mairie, diététicienne, vous détaille tout ce qu’il faut savoir.

LIRE LA SUITE

Deux études sur le cancer du sein

 

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France et représente la première cause de décès par cancer chez la femme (institut national du cancer). Il concerne 3 CANCERS SUR  4 CHEZ LA FEMMES DE PLUS DE 50 ANS. 

Jusqu‘à présent plusieurs causes étaient évoquées dans ce cancer :

  • L’hérédité et la génétique (gènes BRCA1 et 2 ; CHROMOSOME 17 ET 13 les plus fréquents…) ;
  • Prise précoce et prolongée de la pilule ;
  • Traitements hormonaux substitutifs de la ménopause.

Son pronostic est assujetti au risque de métastases (os, poumon, foie, cerveau).

Une étude parue dans « Environnemental Health Perspective » du 8 mars 2021  [1] suggère que des cellules de cancer du sein prennent des caractères pré métastatiques lors de la culture avec des adipocytes et des TCDD (Trichloro Dibenzo dioxine), polluant organique persistant (POP).

Rappelons que les POPs résistent à la dégradation naturelle, s’accumulent dans le foie le cerveau et le tissu adipeux (siège fréquent des métastases) ; Ils se déplacent sur de longues distances et peuvent être retrouver dans le lait et les œufs. La catastrophe écologique et sanitaire de Seveso qui s’est produite en 1976, dans le nord de l’Italie, a mis en évidence ces dioxines. Celles-ci sont majoritairement produites par les systèmes industriels d’incinération.

La deuxième étude concerne le dioxyde d’azote [2] Ce polluant atmosphérique, notamment produit par les véhicules diesel, influencerait plus les cancers du sein hormono-dépendants (dont les tumeurs exprimant des récepteurs de l’œstrogène et de la progestérone) D’autres polluants, dont les concentrations atmosphériques sont étroitement corrélées à celles du dioxyde d’azote, sont incriminés : les hydrocarbures aromatiques polycyclique (HAP) liés aux particules fines et ultra fines qui peuvent entrainer des perturbations ostrogéniques et donc agir sur les cancers du sein hormonosensibles. 

En France, 1700 cancers du sein pourraient être attribués chaque année à la pollution selon cette étude.

Fabienne Garçon, dermatologue et membre de l’ASEF. 

Livre : “La qualité d’air intérieur” Poche – Pour les nuls

Nicolas Blondet, auteur de ce livre a fait appel à plusieurs experts dans ce domaine. Le Dr Souvet, président de l’ASEF en fait partie.
Nous passons 80 % de notre temps dans des locaux fermés. Or, cet air intérieur est en général pollué par différentes sources, et dans une proportion 5 à 6 fois supérieure à la pollution de l’air extérieur.
Mais il n’y a pas de fatalité. Ce livre a pour objectif de vous faire connaître toutes les composantes de la qualité de l’air intérieur et de vous offrir des solutions simples et de bon sens à mettre en pratique.

EN SAVOIR PLUS SUR CE LIVRE

Résultats enquête C2DS : « Demain, quel système de santé voulez-vous ? »

Fin mai 2021, nous vous avions invités à répondre à ce questionnaire. 1 350 professionnels de santé et de la dépendance ont répondu à l’édition 2021 de ce sondage.
Le chiffre-clé: 90 % des professionnels aspirent à des établissements exemplaires et sont prêts à agir.

Retrouvez l’ensemble des résultats sur le site du C2DS.

AGENDA

 

Le 18 Juin, l’hebdomadaire « Le Quotidien du Médecin » a interviewé le Dr Souvet, président de l’ASEF, dans lequel il défend le rôle des praticiens en matière de prévention ou de prescription responsable.

Le 30 juin 2021, aura lieu la prochaine réunion du Groupe Santé Environnement. Le Dr Lylian Legoff représentera l’ASEF pour défendre ses positions concernant le PNSE 4 et le bilan à mi-parcours du SNPE2.

 

SOURCES

[1] Meriem Koual,Céline Tomkiewicz,Ida Chiara Guerrera,David Sherr,Robert Barouki,and Xavier Coumoul , 2021,

Aggressiveness and Metastatic Potential of Breast Cancer Cells Co-Cultured with Preadipocytes and Exposed to an Environmental Pollutant Dioxin: An in Vitro and in Vivo Zebrafish Study

Environmental Health Perspectives 129:3 CID: 037002 https://doi.org/10.1289/EHP7102

 

[2] Stephan Gabet,Clémentine Lemarchand,Pascal Guénel,and Rémy Slama, 2021

Breast Cancer Risk in Association with Atmospheric Pollution Exposure: A Meta-Analysis of Effect Estimates Followed by a Health Impact Assessment

Environmental Health Perspectives 129:5 CID: 057012 https://doi.org/10.1289/EHP8419