Les brèves de l'ASEF- 11 juin 2021

Bonjour à toutes et à tous,

L’actualité santé-environnement : le lancement de l’application gratuite d’auto-éducation en santé environnement pour protéger les familles de la contamination chimique et des perturbateurs endocriniens ; le Dr Alicia Pillot revient sur le travail du Collège de Médecine Générale sur la santé planétaire et enfin un autre point sur la 5G du Dr Alain Collomb.
Bonne lecture,
Prenez bien soin de vous et de vos proches.


Un bébé prépare et construit son avenir pendant les 1000 premiers jours de sa vie

 

Les URPS Médecins Libéraux et Sages-Femmes PACA, avec le soutien de l’ASEF, ont créé une application d’auto-éducation en santé environnementale 100% gratuite.
 
C’est un parcours de santé pour découvrir des règles d’or ainsi que des guides et des fiches pratiques liés au quotidien de toute la famille.
Destinée à tout le monde mais plus particulièrement aux hommes et femmes en âge de concevoir, les femmes enceintes ou allaitantes, et les 1000 premiers jours du bébé.
Protéger les patients de la contamination chimique et des perturbateurs endocriniens, un enjeu majeur de santé publique !
 
 
Ensemble, protégeons les générations futures.

Le Collège de la Médecine Générale s’implique pour la Santé Planétaire et invite les médecins généralistes à passer à l’action.

 

La santé planétaire est un domaine scientifique fondé sur les preuves, centré sur la caractérisation des liens entre les modifications des écosystèmes dues aux activités humaines et leurs conséquences sur la santé. Son objectif est de développer et d’évaluer des solutions pour contribuer à un monde équitable, durable, et sain.

En 2019, le Collège de la Médecine Générale avait relayé l’appel de la WONCA (World Organization of Family Doctors) appelant les médecins généralistes du monde entier à agir en faveur de la santé planétaire:

https://lecmg.fr/declaration-appelant-les-medecins-generalistes-du-monde-entier-a-agir-en-faveur-de-la-sante-planetaire/

A présent, il met à disposition une fiche pratique et synthétique pour aider les médecins généralistes à mettre la santé planétaire au cœur de leurs pratiques autour de 3 axes : se former, informer, agir. 

TELECHARGER LA FICHE PRATIQUE

Les thématiques proposées, comme l’alimentation, la santé périnatale, ou encore la gestion éco-responsable du cabinet, sont déclinées sur cette page :

https://lecmg.fr/sante-planetaire/

Elles continuent à être développées et le site sera enrichi au fil du temps.

Ce contenu pourra intéresser tous les médecins, pas seulement généralistes, et même tous les professionnels de santé.

Se trouvent notamment en bas de page, plusieurs références intéressantes. Le site de l’ASEF y est cité pour la richesse des ressources qu’il met à disposition, en particulier ses nombreux guides à destination des patients.

Il est réjouissant qu’une structure comme le Collège de la Médecine Générale, à la triple expertise scientifique, professionnelle et politique, s’engage pour la Santé Planétaire !

Dr Alicia Pillot, médecin généraliste, co-fondatrice du collectif PEPS’L (Prévention Environnement Professionnels de Santé de la région Lyonnaise), membre de l’ASEF, du groupe de travail “Santé Planétaire” du Collège de la Médecine Générale et co-fondatrice de l’Alliance Santé Planétaire.

La 5G fait parler d’elle !

 

A la suite du rapport de l’Anses sur les effets sanitaires de la 5G dont le déploiement, rappelons-le, a commencé à se faire sans le moratoire demandé, le groupe de recherche de l’ECERI, avec à sa tête le Pr. Belpomme (notre président ayant été cité comme consultant) et le panel STOA, groupe européen avec Michèle Rivasi, se sont dressés pour dénoncer les failles de ce rapport.

Celui-ci, en effet, reprenait plus ou moins des études déjà faites pour les 2-3-4 G sur des fréquences communes avec le départ de la 5G, mais rien sur les fréquences qui devraient devenir spécifiques à la 5G et se surajouter aux fréquences actuelles à savoir les bandes autour de 3,5Ghz et celles autour de 26Ghz. Précisons que le principe de la 5G pour améliorer le débit est basé sur des ondes centimétriques voir millimétriques. Ce qui, dans l’avenir, devrait entraîner la multiplication d’antennes spécifiques .

Il en ressort de tout ceci que c’est bien l’entorse au principe de précaution commise par l’Anses que cette levée de boucliers s’est manifestée.

Alain Collomb, médecin généraliste, président de l’ASEP.

Lire la contre-expertise scientifique du
groupe de recherche de l’ECERI

EVENEMENT 25-26 juin 2021

 

L’ASEF propose en partenariat avec NES Formation deux journées de formations exceptionnelles consacrées à l’impact de notre environnement sur notre santé.

Cet évènement se tiendra à Lyon (69). Il vous sera possible de participer aux deux journées de formation depuis chez vous (au format classe virtuelle Zoom) ou sur place, en présentiel.

Ces formations, en cours de validation par l’Agence nationale du DPC, seront intégralement prises en charge et pourront faire l’objet d’une indemnisation.

SE PRE-INSCRIRE