Tribune du collectif AIR-SANTE-CLIMAT- Prime à la conversion et diesel

Image par bizoo_n de iStock

Cette tribune a été adressée à Madame la Ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. La prime à la conversion rentrera en vigueur à compter du 3 août 2020.

Notre collectif AIR-SANTE-CLIMAT composé de médecins, de chercheurs et de responsables associatifs a pour objectif d’alerter sur l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé et de proposer des solutions pour améliorer la qualité́ de l’air.  Notre combat est celui de la vérité scientifique.

 

Le diesel est toujours éligible pour les personnes à revenus modestes (véhicule Crit’air 2, immatriculé après le 1er septembre 2019). 

Or, la décision du maintien de cette motorisation dans le nouveau dispositif nous apparait particulièrement surprenante et regrettable à double titre :

1- Le moteur diesel, y compris le plus moderne, est le principal émetteur :

de NO2 (dioxyde d’azote), toxique pour les systèmes cardiovasculaire et respiratoire,

de protoxyde d’azote, un gaz à effet de serre 300 fois plus puissant que le CO2,

de carbone-suie, qui recouvre les monuments et les façades des bâtiments, et qui, en se déposant sur les glaciers, participe fortement au réchauffement climatique.

Il est par ailleurs émetteur de particules fines et ultrafines comportant de nombreux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) lourds « cancérogènes certains » (Centre International de Recherche sur le Cancer en 2012).

2 – Les véhicules à moteur diesel seront, à juste titre, interdits de circulation dans plusieurs métropoles françaises dès 2024 et 2025 (à Paris, à Strasbourg, à Grenoble…) et européennes (déjà en vigueur à Copenhague, à Oslo et Berlin; à Rome et Athènes en 2024; à Amsterdam et à Bruxelles en 2025…). 

Les acquéreurs de ces véhicules, encouragés dans ce choix par l’Etat, seront ainsi, à court terme, confrontés à d’importantes difficultés pour les revendre, avec la probabilité d’une forte dépréciation, et ne pourront plus les utiliser dans les villes et les métropoles dotées de zones à faibles émissions

Le véhicule diesel acquis au moyen de cette prime se révélera être en réalité une impasse et un fardeau financier pour des personnes qui se trouvent déjà en situation financière précaire.

 

Professeur Isabella Annesi-Maesano, Directrice de recherche INSERM  / Directrice d’équipe labellisée INSERM et Sorbonne Université EPAR ; 

Docteur Mallory Guyon, Collectif Environnement Santé 74 ;

Docteur Thomas Bourdrel, Collectif Strasbourg Respire

Docteur Gilles Dixsaut, Fondation du souffle contre les maladies respiratoires

Docteur Pierre Souvet, Association Santé Environnement France (ASEF) ;

Docteur Jean-Baptiste Renard, Directeur de recherche LPC2E-CNRS

Guillaume Muller, association Val-de-Marne en Transition.

Lire nos dernières actualités

Tout voir
Stimuler sa fertilité, c’est parti ! – Isabelle Doumenc
Naturopathe et membre de l’ASEF, Isabelle Doumenc a publié fin 2019 un nouvel ouvrage sur les moyens pour opti ...
Les Dialogues de l’ASEF, spécial “Epigénétique”
Pourquoi deux vrais jumeaux qui ont le même génome et qui se ressemblent tant à la naissance deviennent-ils pl ...
MAIGRIR DE PLAISIR EN CHARMANT SES BACTÉRIES – Dr Martine Cotinat
"Prenez soin de votre microbiote et perdez enfin du poids" Telle est la promesse du Dr Martine Cotinat,  qui a ...