Tribune du collectif AIR-SANTE-CLIMAT- Mise au point sur la relation virus & particules

Notre collectif AIR-SANTE-CLIMAT composé de médecins, de chercheurs et de responsables associatifs a pour objectif d’alerter sur l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé et de proposer des solutions pour améliorer la qualité́ de l’air.  Notre combat est celui de la vérité scientifique.

 

A partir du moment où l’on considère:

– qu’aérosols et particules ultrafines sont synonymes et désignent la même chose à savoir de la matière solide (ou liquide) en suspension dans l’air ;

– qu’aérosols (ou particules) peuvent interagir entre eux en s’agrégeant, pour former d’autres particules, et que notamment ces aérosols peuvent contenir des virus ;

– que les particules plus grosses peuvent aussi véhiculer les virus [1] ;

– que de plus en plus de données scientifiques confirment que le virus Covid-19 peut se propager sous forme d’aérosol [2] ;

– que les conditions météorologiques et atmosphériques permettant à un pic de pollution de persister (condition anticyclones..) sont communes à tous les aérosols engendrés par chauffage au bois, épandages, trafic routier, incinérateur de déchets… ;

Nous maintenons qu’il est donc probable qu’une pollution aux particules fines – quelle que soit son origine (combustion, épandages etc..) – peut jouer un rôle sur la propagation virale.

Reste l’interrogation de la viabilité du virus à l’air libre et de la quantité de virus (charge virale) nécessaire pour être infecté.

Néanmoins, compte tenu également du fait que la pollution aux particules fines majore le risque d’infections en rendant notre organisme davantage vulnérable à celles-ci, nous en appelons une nouvelle fois au principe de précaution et demandons que toute forme de pollution soit limitée, et, conformément aux recommandations de l’académie de médecine et aux dernières études parues dans Nature [3], nous insistons sur l’importance du port du masque pour tous.

Professeur Isabella Annesi-Maesano, Directrice de recherche INSERM  / Directrice d’équipe labellisée INSERM et Sorbonne Université EPAR ; 

Docteur Mallory Guyon, Collectif Environnement Santé 74 ;

Docteur Thomas Bourdrel, Collectif Strasbourg Respire

Docteur Gilles Dixsaut, Fondation du souffle contre les maladies respiratoires

Docteur Pierre Souvet, Association Santé Environnement France (ASEF) ;

Docteur Jean-Baptiste Renard, Directeur de recherche LPC2E-CNRS

Guillaume Muller, association Val-de-Marne en Transition.

Lire nos dernières actualités

Tout voir
Impacts sanitaires et environnementaux d’un usage irraisonné des biocides Dr Philippe Carenco, Médecin hygiéniste
Les désinfectants et les antiseptiques font partie des substances dites « biocides », identifiées par une Dire ...
Le petit guide santé du Bio-Kid
« Quand on est parents, on veut bien faire Impossible de tolérer le moindre polluant dans l’environnement de s ...
Le petit guide santé de la Fertilité
« Lorsqu’on se lance dans un projet d’enfant, on a toujours envie que cela se concrétise très vite Pour autant ...