Les brèves de l'ASEF du 10 janvier 2020

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d’abord, l’ASEF vous souhaite à vous et vos proches une excellente année 2020.

Pour ces premières brèves de l’année, focus sur le nouveau guide sur la contamination chimique et les perturbateurs endocriniens.

Bonne lecture !

Comment protéger mes patients de la contamination chimique et des perturbateurs endocriniens

 

L’ASEF, en association avec l’URPS ML PACA édite cette mise à jour du guide «Comment protéger mes patients de la contamination chimique et des perturbateurs endocriniens» paru en 2018. Ce guide à vocation nationale s’inscrit dans la continuité de notre action commune avec l’URPS ML PACA pour répondre aux besoins de formation des professionnels de santé au premier rang desquels les médecins pour répondre à la demande et aux questions de plus en plus fréquentes de leurs patients, sur une thématique à laquelle les études médicales ces dernières décennies ne les avaient pas suffisamment préparés.

Cette mise à jour présente deux parties, la première scientifique, plus complète que dans la première édition, la deuxième pratique, plus développée qu’en 2018.

Sur le plan scientifique, outre quelques données actualisées,

  • Un focus est mis sur l’épigénétique et ses mécanismes pouvant jouer comme mode de toxicité en particulier avec les perturbateurs endocriniens
  • Un autre est posé sur les pesticides, sujet d’actualité, comprenant à la fois des substances de toxicité «classique», CMR, cytotoxiques et des substances perturbatrices endocriniennes.

Sur le plan pratique

  • Des fiches simples mais complètes exposant pour chaque situation (alimentation, soins corporels, air intérieur etc…) les conduites, les produits à privilégier, à éviter avec une fiche particulière pour les femmes enceintes ou allaitantes.
  • Des moyens simples de sélectionner des produits par des repères, en particulier des labels.

Enfin quelques fiches synthétiques pour les principaux perturbateurs endocriniens et contaminants chimiques auxquels nous sommes tous exposés, leur propriété, leur utilisation et les pathologies auxquelles ils sont liés.

Cet outil sera une aide précieuse aux professionnels de santé pour mieux appréhender ce sujet émergent de santé publique.

La recrudescence des maladies chroniques, pour lesquelles les pollutions environnementales ont  une responsabilité de plus en plus avérée selon  les multiples études actuellement disponibles, exige une politique de prévention beaucoup plus efficace pour laquelle la formation médicale doit être renforcée, à la fois en formation initiale lors du cursus universitaire mais aussi en formation continue.

Ce guide est téléchargeable gratuitement sur les sites de l’URPS ML PACA et de l’ASEF

Avant de clore ces brèves, nous vous rappelons que l’ASEF soutient l’Appel des Coquelicots qui demande l’interdiction de tous les pesticides de synthèse: https://nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

Petit point agenda :

 

Le 23 janvier à 18h, à Marseille, l’ASEF sera représentée par le Dr Alain Collomb, président de l’ASEP, à la conférence débat organisée par le réseau Santé-Environnement de la fédération régionale de France Nature Environnement (FNE PACA) qui traitera des liens entre pollutions et santé et des solutions existantes. Pour vous inscrire : c’est ICI

Le 27 janvier, Pierre Souvet, cardiologue et président de l’ASEF, traitera des perturbateurs endocriniens au Colloque Santé Environnement organisé par le magazine “Pharmaceutiques” au CESE (Conseil Economique Social et environnemental) à Paris. Ce colloque est gratuit pour les professionnels de santé et les associations de patients. Pour vous inscrire, indiquer votre nom par mail à l’adresse suivante : eberrebi@pharmaceutiques.com

Nous vous donnons rendez-vous le 24 janvier pour les prochaines brèves.

D’ici là, portez-vous bien!

Le Club des 10 de l’ASEF