Le débrief de l'ASEF du 9 février 2017

  • La Une de notre Dialogue spécial "Radiologie Médicale" - Interview du Dr Patrice Halimi, Chirurien-Pédiatre et Co-fondateur de l'ASEF

Bonjour à tous,

Cette semaine, l’ASEF a déménagé. Merci de noter notre nouvelle adresse pour ceux qui nous écrivent : Les Néréides, 55 rue Pythagore, 13 100 Aix-en-Provence. Et au beau milieu des cartons amoncelés, nous n’avons pas chômé ! Le Dr Pierre Souvet, notre Président, est intervenu à Venelles pour une soirée de sensibilisation aux liens pollutions santé vendredi dernier. Nous avons avancé sur la maquette de notre nouveau petit guide santé spécial femme enceinte. Nous vous en dirons bientôt plus. Et surtout, nous nous sommes penchés sur la question des rayonnements ionisants avec la sortie d’un « Dialogues de l’ASEF » sur ce sujet.

Vers une radio du futur…

Radiographies et scanners sont des examens médicaux indispensables pour établir des diagnostics. L’inconvénient ? Ils émettent des rayons ionisants, qui à fortes doses, peuvent être néfastes pour la santé. Si nous sommes déjà soumis à une irradiation naturelle, la médicale nous expose à un danger supplémentaire. Alors quels sont les risques et comment protège-t-on les patients, notamment les plus jeunes des radios à répétition ? « Je vois beaucoup d’enfants avec des scolioses. Pour les suivre, je leur fais passer au moins deux radios par an entre leur 8ème et leur 15ème année. Mais, on sait que les doses s’accumulent… Pourtant, les actes radiologiques sont indispensables à l’établissement du diagnostic. Alors, j’ai cherché de quoi changer ma pratique. J’ai entendu parler d’un appareil permettant le suivi de scoliose en réduisant considérablement l’irradiation : l’EOS. Et cette année, j’ai la chance de pouvoir disposer d’un de ces appareils pour le suivi de mes patients. A la place d’une radio, un cliché EOS, en plus d’être plus précis, permet de diviser par 45 la dose de rayons ionisants ! Un examen du rachis avec l’EOS équivaut au rayonnement d’une semaine de vie sur terre contre six mois pour une radio. C’est une nette avancée » explique le Dr Patrice Halimi, Chirurgien-Orthopédiste. Une soirée de présentation de cet appareil sera organisée à la Clinique de l’Etoile à Aix-en-Provence le jeudi 2 mars à 19h. Mais si vous souhaitez dès à présent en savoir plus, vous pouvez télécharger notre dossier spécial “Radiologie Médicale”.

A jeudi prochain et d’ici là portez-vous bien !

Ludivine, Directrice de l’ASEF
et Mathilde, Assistante en communication