Fiction ou réalité, les membres de l'ASEF alertent - Histoires de vies confinées par Richard Faitg

Nous vous présentons le premier article de notre série “Fiction ou réalité, les membres de l’ASEF alertent”

 

Elle a dormi le téléphone portable sous son oreiller. Elle s’est réveillée, son téléphone venait de sonner et la 82ème notification de la nuit est apparue. Elle avait mal à la tête. Sa peau la démangeait. En se levant une sensation de vertige disparaît mais le mal de tête persiste. Elle se pose la question de cette antenne relais supplémentaire en fonction depuis quelques jours, installée à 100 mètres de chez elle. Il faut préparer le petit déjeuner, croquettes euh non, ça c’est pour le chat, téléphone dans une main parcourant tous les réseaux sociaux à la recherche d’une réponse à donner. Elle a mis la télévision en marche. Les enfants se sont levés, chacun son téléphone portable dans une main, l’un cherchant un chargeur de téléphone, oubliant d’embrasser sa mère, l’autre se précipitant sur des céréales à l’huile de palme, le plus jeune fixant l’écran de télévision sans dire un mot…

Elle s’est réveillée, elle a reconnu le chant de la mésange, les premiers rayons du soleil éclairaient son visage, elle a bien dormi. Elle a sourit à la vie. Elle a jeté un œil sur sa pendule, les odeurs de café embaument la cuisine, elle a coupé de belles tartines dans un pain qu’elle avait préparé la veille, un mélange de farine de blé T150 et de petit épeautre. Elle pose sur la table un yaourt au lait de chèvre et un pot de miel d’abeilles noires butinant loin de tout pesticides. Les enfants se sont levés, ils ont embrassé leur mère, ils sont souriants. L’un a aidé sa mère à faire griller les tartines de pains, l’autre a ouvert la porte pour aller voir son élevage de vers de terre dans un aquarium transformé pour la bonne cause, enfin le troisième lit déjà un livre commencé la veille…

Réalité ou fiction ?

Comment une nouvelle fois vous alerter en ces temps de confinement toujours et encore sur la toxicité des champs électromagnétiques, sur les grandes manœuvres entreprises par l’Etat et les operateurs de la téléphonie mobile ou, par les installateurs des compteurs communicants  pour nous imposer une technologie à  haut risque pour la santé et aux consommations énergétiques sans limites ?

Le gouvernement profite de la pandémie pour déréglementer la téléphonie mobile (1) au risque de l’accroissement des problèmes sanitaires qui y sont liés. Et selon la classique stratégie du choc (que je vous évoquais il n’y a pas si longtemps), le gouvernement vient de  porter un coup fatal à la loi 2015-136 du 9 février 2015, dite loi Abeille, pour permettre aux opérateurs une liberté totale dans l’installation d’antennes relais et de favoriser le développement de la 5G.

Le gouvernement envisage le traçage numérique « stop Covid » (2) des malades du Covid-19. Au-delà du mythe technologique et de son efficacité douteuse, « Stop-Covid » est surtout un pied glissé dans la porte de la protection de nos libertés : pour combien de temps ce système de surveillance sera mis en place ? Le traçage numérique du covid-19 n’est il pas une nouvelle opportunité pour tenter d’imposer  un système numérique sans débat ? « Des masques contre la 5G » futur roman à succès, ou possibles négociations en eaux profondes ?

Jean Tyrolle prix Nobel d’économie en 2014 s’émeut dans une interview à L’Obs (3) d’un risque vertigineux pour les libertés publiques.

 

Et pendant ce temps…

Le téléphone portable porté dans la poche de son pantalon irradie les testicules d’un jeune garçon (4),

Le temps d’écran (5) démolit les capacités de concentration et de comportements d’une jeune fille,

Les mutations chromosomiques (6) sont à l’œuvre, soyez patients les amis, cancers et maladies dégénératives progressent…

Dr Richard Faitg

Notre engagement pour l’environnement ne faiblira pas !

Signons tous le soutien aux propositions de la convention citoyenne pour la sortie de crise, c’est notre santé, notre futur et la défense du vivant. https://www.soutenonslaconvention.fr

&

Renseignons notre engagement de soignants

https://forms.gle/Cojy4jPFA174QPSu9

SOURCES

(1) Dérèglementation téléphonie mobile  https://www.robindestoits.org/CORONA-VIRUS-le-gouvernement-profite-de-la-pandemie-pour-dereglementer-la-telephonie-mobile-au-risque-de-l-accroissement_a2886.html .

(2)Au nom du coronavirus, l’état met en place la société de contrôle Reporterre  6 avril 2020.

(3)Surveillance numérique, mise en garde de Jean Tyrolle, L’OBS édition n° 2894 du 23 au 29 avril 2020.

(4) 5G: Great risk for EU, U.S. and International Health! Compelling Evidence for Eight Distinct Types of Great Harm Caused by Electromagnetic Field (EMF) Exposures and the Mechanism that Causes Th, Martin L. Pall, PhD.

(5) La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éditions Seuil.

(6) Lésions de l’ADN, cancers du cerveau : 434 médecins et 900 professionnels de la santé belges sonnent l’alerte sur la 5G. https://www.lalibre.be/debats/opinions/lesions-de-l-adn-cancers-du-cerveau-414-professionnels-de-la-sante-belges-sonnent-l-alerte-sur-la-5g-5ea976577b50a67d2ee98738 .

Lire nos dernières actualités

Tout voir
Impacts sanitaires et environnementaux d’un usage irraisonné des biocides Dr Philippe Carenco, Médecin hygiéniste
Les désinfectants et les antiseptiques font partie des substances dites « biocides », identifiées par une Dire ...
Le petit guide santé du Bio-Kid
« Quand on est parents, on veut bien faire Impossible de tolérer le moindre polluant dans l’environnement de s ...
Le petit guide santé de la Fertilité
« Lorsqu’on se lance dans un projet d’enfant, on a toujours envie que cela se concrétise très vite Pour autant ...