Dr Pierre Souvet répond aux questions du magazine "Le Particulier Santé" sur les parfums d'intérieur

Le Particulier Santé” a interrogé le Dr Souvet, président de l’ASEF, sur les questions de pollution intérieure liée à l’utilisation de parfums d’ambiance, d’encens, de bougies parfumées ou autres sprays et désodorisants.

L’article en bref …

“Nous vivons dans des boîtes où les polluants s’accumulent”

Alors que nous savons aujourd’hui que nous passons entre 70 et 90 % de notre temps à l’intérieur et que cet air est en moyenne 8 fois plus pollué que l’extérieur, faisons le point sur les parfums d’intérieur grâce à cet article.

Benzène, formaldéhyde (cancérogène), composés organiques volatils (COV) et particules fines sont émis par les bougies et encore plus par l’encens. Et “plus ces particules sont petites, plus elles sont agressives pour les poumons” ajoute le Dr Souvet. “En outre, elles agissent comme un cheval de Troie: elles transportent toutes les substances qui viennent s’y fixer”. “Cet effet cocktail potentialise le risque pour la santé”.

Cette pollution est, entre autres, responsable d’irritations des voies respiratoires (telles que la toux et l’asthme) ou d’allergies.

Outre les produits combustibles, il existe d’autres produits censés désodoriser ou “assainir” votre intérieur tels que les sprays, aérosols ou diffuseurs d’huiles essentielles. D’ailleurs, nous apprenons dans cet article, que l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie) est en train d’étudier les désodorisants et les huiles essentielles. Nous savons déjà que les composés organiques volatils (COV) sont en hausse dans l’air après utilisation de ces produits.

Le Dr Souvet constate qu’“il est difficile pour le consommateur de choisir le produit générant le moins de substances nocives. Il est mal informé. Qui est capable de dire ce que signifie l’étiquetage?”.

Enfin pour dédramatiser la situation, il ajoute: “On ne peut pas échapper à tout. Plus l’exposition est longue, plus les risques pour la santé peuvent augmenter. Il faut penser à aérer régulièrement les pièces”. 

Retenez alors que pour chasser les mauvaises odeurs, et vraiment assainir l’air intérieur, mieux vaut aérer 10 minutes matin et soir, été comme hiver, toutes les pièces de votre logement.