Les brèves de l'ASEF du 12 novembre 2019

Bonjour à toutes et à tous,

Au menu de ces brèves, nous vous parlerons des impacts sanitaires et environnementaux de l’usage des biocides et nous reviendrons sur la marche pour le climat à laquelle le Collectif Santé Environnement 74 a participé. Bonne lecture !

Impacts sanitaires et environnementaux d’un usage irraisonné des biocides  par le Dr  Philippe Carenco, Médecin hygiéniste, pour l’ASEF et  Humanité et Biodiversité

 

Les désinfectants et les antiseptiques font partie des substances dites « biocides », identifiées par une Directive européenne de 1998, révisée en 2012. Conformément au Règlement relatif aux produits biocides (no 528/2012), les biocides répondent à la définition suivante : toute substance ou tout mélange, sous la forme dans laquelle il est livré à l’utilisateur, constitué d’une ou plusieurs substances actives, en contenant ou en générant, qui est destiné à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre de toute autre manière par une action autre qu’une simple action physique ou mécanique.

Les biocides comprennent désinfectants, antiseptiques, antibiotiques, antiparasitaires, pesticides, insecticides, raticides, tous produits largement utilisés tant en médecine humaine que vétérinaire, en industrie agroalimentaire, en horticulture et agriculture (produits phytosanitaires).

Pour lire l’article complet : http://www.asef-asso.fr/production/impacts-sanitaires-et-environnementaux-dun-usage-irraisonne-des-biocides-dr-philippe-carenco-medecin-hygieniste/

Celui-ci rejoint la proposition zéro biocide que nous avions faite pour le PNSE4.

 « Poursuivre et accentuer la réduction des multiples sources de pollutions et de contaminations des milieux naturels et de l’environnement qui favorisent la résistance au anti-infectieux, dont l’antibiorésistance. Il s’agit en particulier de la consommation d’antiseptiques dans les milieux hospitaliers et industriels, de produits phytosanitaires dans les milieux agricoles, de l’usage de biocides et d’antibiotiques à usages vétérinaires. Nous pensons que cette mesure passe pour partie par un renforcement et un contrôle plus robuste des plans Écophyto et de leurs efficiences ».

CLIMAT: L’ASEF ET LE COLLECTIF ENVIRONNEMENT SANTÉ 74 APPELLENT A UNE MOBILISATION

BERNE: L’ASEF  a marché pour le climat

60 à 100 000 citoyens dans les rues de Berne ont manifesté le 28 septembre  dernier pour la défense du climat. Les professionnels de santé emmenés par les médecins de l’association nationale Suisse

« Médecins en faveur de l’environnement » (Aefu) ont participé à cette manifestation afin de rappeler que santé et climat sont étroitement liés et qu’il n’est plus question seulement de prendre en charge l’augmentation des pathologies mais de porter un message fort de prévention afin de limiter le réchauffement climatique et ses conséquences sanitaires.

Invités par Eric Lainey, médecin  membre romand de l’Aefu,  nous avons participé à cette belle mobilisation. Rappelons que la société vaudoise de médecine (l’équivalent du conseil régional  l’ordre) a diffusé cet appel à manifester.

Il est indispensable que les professionnels de santé, qui sont probablement une des rares professions à avoir la confiance de ses concitoyens, se manifestent davantage sur les sujets de santé environnementale.

Une épidémie s’étend, elle est salvatrice, elle nous concerne toutes et tous.

Puis je vous prescrire mes amis une première  dose de  « je descends dans le rue pour soutenir les marches pour le climat » ?

Nous avons un rôle majeur à jouer. La société n’attend que cette mobilisation.

Pour le collectif environnement santé 74

Cathy, Alexandra, Claire et Richard

Avant de clore ces brèves, nous vous rappelons que l’ASEF soutient l’Appel des Coquelicots qui demande l’interdiction de tous les pesticides de synthèse: https://nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

Petit point agenda :

Le 15 novembre, Alain Collomb, médecin généraliste, président de l’ASEP, interviendra au lycée Fernand Léger à Bédarieux (34) pour sensibiliser les élèves aux dangers liés aux smartphones.

Le 20 novembre, l’ASEF sera à Paris afin d’assister à un comité interministériel sur l’antibiorésistance.

Le 28 novembre, l’ASEF ira à la rencontre des internes de médecine et parlera des perturbateurs endocriniens. Cet événement est organisé par l’URPS PACA

Nous vous solliciterons bientôt pour avoir votre avis sur notre nouveau guide santé du Bio-Kid dans  les prochaines brèves. 

D’ici là portez-vous bien,

Le Club des 10 de l’ASEF