Le débrief de l'ASEF du 20 avril 2018

Bonjour,

Faisons tout d’abord un petit tour de nos activités de la semaine. Mardi, les Docteurs Pfister (endocrinologue) et Lefèvre (cardiologue) étaient à la faculté de médecine de la Timone à Marseille pour donner un cours sur les cosmétiques et sur la nocivité de certains de leurs ingrédients. Le cours était suivi d’un atelier ludique : plusieurs cosmétiques de gammes, marques et provenances différentes ont été présentés aux participantes, qui ont dû les classer selon la nocivité de leurs ingrédients. L’objectif était d’informer les professionnel(les) de santé (et notamment les sages-femmes) sur les bonnes pratiques à suivre pour choisir un produit cosmétique. Il ou elle pourra ainsi informer les patient(es) sur les bons gestes à suivre.

Cette semaine, nous participons à un autre projet de sensibilisation : Valentine Dumas, notre stagiaire en communication, tenait hier un stand au forum santé citoyenneté au Lycée Emile Zola à Aix en Provence. Près de 250 élèves et leurs professeur(es) sont venus !

Vous vous souvenez ? Le 05 avril dernier, nous faisions un débrief sur un nouveau projet de loi pour des cantines sans plastiques. L’objectif : protéger les enfants, dont l’exposition prolongée peut s’avérer dangereuse pour leur santé. Une pétition a donc été lancée il y a quelques jours, et nous l’avons signée ! Nous vous invitons d’ailleurs à la signer vous-même, pour des cantines zéro plastique d’ici 2022. (Signer la pétition ici). Pour rester sur le thème de l’alimentation, le Docteur Souvet va nous parler cette semaine des pesticides et du rapport de l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments), publié la semaine dernière.

  • L'atelier cosmétique de Brigitte Pfister à la Timone à Marseille

  • Le stand de l'ASEF à la journée citoyenne du Lycée Emile Zola

 

Le focus du Dr Souvet : des pesticides mesurables dans les produits “biologiques” et “conventionnels”

La semaine dernière, la très sérieuse EFSA publiait les résultats d’une étude sur la présence de résidus de pesticides dans les céréales, fruits, légumes, ainsi que dans les œufs et le lait. L’enquête a été réalisée entre 2013 et 2015, sur 30 852 denrées provenant de la Norvège, de l’Islande et des pays membres de l’Union Européenne. L’échantillon de produits analysé était à 94% issu de l’agriculture conventionnel et les 6% restant d’exploitations en agriculture bio. Les résultats sont sans surprise : 44% des conventionnels contenaient des résidus d’un ou plusieurs pesticides alors que c’était le cas de seulement 6,5% des produits bio. Je vous entends déjà dire « ah quand même, même dans le bio, il y en a ! ».  Et oui, il y en a nettement moins. Mais, il peut rester des traces. Pourquoi ?

Selon l’EFSA, la présence de résidus de pesticides dans les produits même bio s’explique de deux façons. En bio, certains pesticides sont autorisés. Il n’est donc pas totalement anormal de retrouver des résidus dans certains produits. D’autre part, les champs bio peuvent être contaminé par les champs conventionnels adjacents.

Mais quels sont les risques ? On connait bien les effets d’intoxications aiguës notamment observés chez les agriculteurs. Mais pour les chroniques… C’est plus complexe… En cause : la variété des substances chimiques et des symptômes qui sont peu spécifiques, mais aussi en raison du manque de données sur le degré d’exposition. Cependant, plusieurs enquêtes épidémiologiques ont montré l’implication des pesticides dans le développement de pathologies cancéreuses, de maladies neurologiques et de troubles de la reproduction. Ces enquêtes ont également attiré l’attention sur les effets éventuels d’une exposition à faible dose lors de périodes sensibles du développement (in utero, pendant l’enfance). Alors, on essaie de rester prudent et de limiter au maximum les pesticides !

Sources
[1] Monitoring data on pesticide residues in food: results on organic versus conventionally produced food, European Food Safety Authority, 2018. Lien vers le rapport complet : https://efsa.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.2903/sp.efsa.2018.EN-1397

[1] Article résumant les résultats de l’étude EFSA: http://www.journaldelenvironnement.net/article/des-pesticides-mesurables-dans-6-5-des-produits-bio,91339?xtor=EPR-9

[2] La synthèse de l’ASEF sur les pesticides et leurs effets sur la santé. Lien direct : http://www.asef-asso.fr/production/les-pesticides-la-synthese-de-lasef/

Et puis, retour dans le domaine institutionnel. Aujourd’hui, le Président de l’ASEF, le Docteur Pierre Souvet, rencontre des inspecteurs de la mission d’évaluation du PNSE3 (Plan National Santé Environnement).

A jeudi prochain et d’ici-là portez-vous bien !

Le club des 11 de l’ASEF