A+ R A-

Cancer du sein : les 17 substances à éviter

Écrit par J. Maherou, A. Godin Créé le mardi 13 mai 2014 08:43

Difficile de savoir si une substance est cancérigène. Pourtant, des chercheurs américains viennent d’identifier les 17 substances que les femmes devraient éviter pour réduire les risques de cancer du sein. Une découverte qui devrait permettre une grande avancée en matière de prévention.

 


Le cancer du sein touche plus de 2,89 millions de femmes à travers le monde, que ce soit dans les pays développés ou en développement. En France, il s’agit du cancer le plus fréquent. Des chercheurs américains se sont intéressés à ce fléau et ont établi une liste des substances chimiques étant les plus susceptibles de provoquer des tumeurs malignes mammaires. Ils sont au nombre de 17 et il s’agit principalement de produits chimiques présents dans l’essence, le gasoil et autres substances d’échappement des véhicules. On retrouve également dans cette liste des ignifuges, des textiles antitaches, des dissolvants, des décapants à peinture, et des dérivés de désinfectants utilisés dans le traitement de l’eau potable.

Cette étude ne fait que confirmer ce qui était déjà fortement suspecté voire même avéré mais elle a l’avantage de rappeler la toxicité de certaines substances qui envahissent notre quotidien.


Pour réduire les risques, les scientifiques ont fait sept recommandations qui permettent de limiter l'exposition à ces substances :

- Limiter autant que possible l’exposition aux émanations d’essence ou de gasoil et aux gaz d’échappement des véhicules

- Utiliser une hotte de cuisine en cuisinant et réduire la consommation d’aliments carbonisés (barbecue).

- Ne pas acheter de meubles (sofa, fauteuils...) contenant de la mousse de polyuréthane et s’assurer qu’ils n’aient pas été traités avec des ignifuges.

- Eviter les tapis et autres tissus d’ameublement résistants aux taches.

- Trouver un teinturier qui n’utilise pas de perchloroéthylène ou d’autres solvants.

- Se procurer un bon filtre à charbon pour filtrer l’eau avant de la consommer.

- Réduire l’exposition aux substances chimiques contenues dans la poussière de l’habitation en retirant ses chaussures à l’entrée de la maison, et en utilisant un aspirateur doté d’un filtre HEPA à particules.

Certaines de ces recommandations sont certes plus faciles à dire qu’à faire. Par exemple, pour la pollution de l’air, il nous semble compliqué de vivre toute la journée avec un masque sur le nez. Néanmoins, on peut éviter de se promener le long d’un axe routier entre 17h et 19h. Alors s’il est impossible d’éliminer toute forme de pollution, on peut tout de même prendre quelques précautions. Pour cela, l’ASEF vous donne de nombreux conseils pratiques que vous trouverez en cliquant ici !

 


Références bibliographiques :

Ruthann A. Rudel, Janet M. Ackerman,Kathleen R. Attfield, and Julia Green Brody, New Exposure Biomarkers as Tools For Breast Cancer Epidemiology, Biomonitoring, and Prevention: A Systematic Approach Based on Animal Evidence, 29 April 2014, Environ Health Perspect; DOI:10.1289/ehp.1307455.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur ces problématiques

Soutenez-nous !

Interrogez-nous !

Devenez Fan !

Twittez avec nous !