A+ R A-

Notre enquête sur les ados

Écrit par Dr Souvet et Sarah Norest Créé le mardi 22 janvier 2013 07:58

affichepacksmartphoningbd

A l’automne dernier, l’ASEF a réalisé une campagne de sensibilisation dans les lycées de Provence sur les risques liés à la téléphonie mobile. L’occasion pour elle de récolter de précieuses données sur les comportements « téléphoniques » des adolescents! Alors comment téléphonent-ils? Ont-ils des comportements à risque? Résultats ci-après!

Quelques mots sur le protocole...

A l’automne dernier, l’antenne Provence de l’Association Santé Environnement France a réalisé une campagne de sensibilisation dans les lycées de Provence sur les risques liés à la téléphonie mobile. Dans le cadre de cette opération, chaque lycée et centre de formation a reçu deux posters-conseils et dans une douzaine d'entre eux des ateliers de sensibilisation ont été organisés. C’est à cette occasion que nous avons réalisé notre enquête. En effet, chaque élève ayant participé aux conférences a rempli un questionnaire pour faire le point sur sa consommation, ce qui nous permet aujourd’hui de disposer de données chiffrées. Retour sur les réponses de 600 élèves âgés de 14 à 20 ans. Parmi eux, nous comptons autant de filles que de garçons.

Aujourd’hui, le téléphone et les ados

Premier constat : les utilisateurs commençent très jeunes

Notre enquête a révélé que plus des 3/4 des adolescents ont eu leur premier téléphone avant 14 ans. Un tiers d’entre eux l’ont même eu avant l’âge de 10 ans. Nous pressentions déjà cette tendance mais cela nous a permis de mesurer l’urgence ! Des études ont montré que plus les utilisateurs sont jeunes, plus les ondes pénètrent loin dans le cerveau [1]. D’où l’intérêt de les sensibiliser à l’utilisation d’un kit main libre.

Deuxième constat : les jeunes sont de très gros consommateurs

La quasi-totalité des jeunes interrogés (85%) préfèrent envoyer des textos plutôt que de passer des appels. Malgré cela on peut tout de même voir qu’ils passent beaucoup de temps au téléphone et ce, sans utiliser de kit main libre ! En effet, seulement 20% en utilisent un. Nous avons d’ailleurs constaté sur le terrain, que de nombreux lycéens ne savaient pas ce qu’était un kit main libre... Difficile alors de l’utiliser !

graphe tps passe tel ok

Près de la moitié des élèves téléphone plus de 1/2h par jour.


Troisième constat : les jeunes sont scotchés à leur mobile


Les 3/4 des ados questionnés dorment avec leur téléphone allumé sous l’oreiller (ils s’en servent de réveil) et le gardent précieusement dans la poche (ou dans le soutien-gorge !) toute la journée.

enquete dormir ac tel

Les 3/4 des lycéens mettent leur téléphone allumé sous l’oreiller pendant la nuit.


enquete rangement tel

Plus des 3/4 des ados rangent leur téléphone dans la poche.

 

Mais pourquoi y sont-ils si attachés ? Lorsqu’on leur demande quel usage principal ils font de leur téléphone, les résultats sont suprenants... Seulement 18% s’en servent pour appeler !

 

enquete usage tel

Les jeunes utilisent principalement leur téléphone pour envoyer des SMS, prendre des photos,des
vidéos et écouter de la musique. Téléphoner arrive seulement en 3ème position !


Quatrième constat : une méconnaissance des mesures de protection

Concernant les risques, on se rend compte que beaucoup d’entre eux ont déjà entendu parler des risques sanitaires du téléphone portable (72%). Cependant quand on regarde de plus près on remarque que seule la moitié sait comment se protéger.. Parmi eux, seulement 15% savent qu’il est important de mettre un kit main libre.

enquete conseils connus

Les jeunes qui savent comment se protéger connaissent principalement les conseils suivants : ne pas garder son téléphone sur soi (poche...) (58%), ne pas dormir avec son téléphone allumée à côté (44%), mettre un kit main libre (15%), favoriser les SMS (5 %)...


Prêts à changer? 

Suite à notre campagne de sensibilisation, les lycéens que nous avons rencontrés sontils prêts à changer de comportement ? C’est la question que nous leur avons posée. Et les réponses sont plutôt encourageantes ! En effet, après nos conférences, 81% des participants se disaient prêts à modifier leur façon de téléphoner et 69 % comptaient parler des risques sanitaires à leur entourage.

Mais dans les faits sont-ils prêts à changer?Parmi les 6 conseils que nous leur avons proposé, nous avons demandé à ceux qui souhaitaient changer de choisir les conseils qu’ils seraient prêts à appliquer. Résultats? «Utiliser le kit main libre» arrive en première position avec 82 %, suivi de près par «Favoriser les SMS» avec 79 %. Viennent ensuite «Ne pas dormir avec son téléphone avec 50%, «Ne pas le mettre dans la poche» avec 42%, «Faire attention au DAS» avec 10% et en dernier «Utiliser son téléphone fixe filaire» (20%). Un faible résultat expliqué sans doute par le fait qu’un tiers seulement des jeunes interrogés en ont un chez eux.

enquete pret a changer

Ces résultats montrent qu’il est urgent de sensibiliser les ados afin qu’ils changent leurs pratiques et préservent leur santé ! Voilà pourquoi, l’ASEF continue encore et toujours ses actions de sensibilisation en lançant le Pack Smart Phoning. 


Pour en savoir plus sur le Pack Smart Phoning, vous pouvez cliquer ici !


Références bibliographiques :

[1] Om P. Gandhi, Gianluca Lazzi, Cynthia M. Furse, G. Lazzi, and C.M. Furse, Electromagnetic Absorption in the Human Head and Neck for Mobile Telephones at 835 and 1900 MHz, Transaction on Microwaves Theory and Techniques, Vol 44, n°10, October 1996.

Soutenez-nous !

Interrogez-nous !

Devenez Fan !

Twittez avec nous !