A+ R A-

L'actu pesticides et biodiv'

Diméthoate : cette année, les cerises seront sans pesticides !

Écrit par J.Maherou / Créé le mardi 26 avril 2016

Insecticide utilisé pour lutter contre un moucheron, le diméthoate est désormais interdit pour les cerisiers. Coup dur pour les producteurs de cerises. Le Ministre de l’agriculture a donc décidé de les aider financièrement et de promouvoir ce fruit. Tout savoir sur l’avenir de la cerise en 4 questions !

Lire la suite...

Des pesticides tueurs d’abeilles enfin interdits

Écrit par J.Maherou / Créé le vendredi 18 mars 2016

C’est au terme d’un long débat que l’Assemblée nationale vient de voter l’interdiction des néonicotinoïdes, des insecticides qui menacent la survie des abeilles. Une interdiction qui prendra effet le 1er septembre 2018, ce qui laisse le temps aux agriculteurs de trouver des alternatives.

 

Les néonicotinoides, c’est une famille d’insecticides la plus utilisée au monde. Ils se retrouvent aussi bien dans le nectar que dans le pollen des fleurs et atterrissent dans les produits de la ruche. En 2012, une équipe de recherche française[1] a démontré que les abeilles qui consomment du nectar contenant un de ces insecticides - le thiamétoxame commercialisé sous le nom de Cruiser - à faible dose présentaient des troubles du comportement affectant leur capacité à revenir à leur ruche. En effet, ce type de pesticide agit sur le système nerveux des insectes, altérant ainsi leur sens de l’orientation. Cette disparition liée à l'insecticide aboutit à une mortalité journalière de 25% à 50% chez les butineuses intoxiquées, alors que le taux normal est d’environ 15%. En 2014, une évaluation[2] mondiale sur les pesticides systémiques a confirmé la nécessité d’interdire les néonicotinoïdes. Les conclusions des scientifiques mettaient en lumière un risque élevé non seulement pour la santé des abeilles, mais également pour un grand nombre d’espèces utiles, dont les papillons, les vers de terre et les oiseaux, en plus d’affecter une grande diversité d’invertébrés bénéfiques, en contaminant les sols, la végétation, les eaux souterraines et de surface et les habitats aquatiques et marins.

Après un long débat, l’Assemblée nationale a voté un texte interdisant l’utilisation des néonicotinoides à partir du 1er septembre 2018 sur l’ensemble des cultures, y compris les semences traitées avec ces produits. La loi prévoit également qu’un arrêté ministériel propose des solutions de substitution à ces substances après avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Depuis les années 90, on observe une surmortalité des colonies d’abeilles, et ce partout dans le monde. Les scientifiques ont baptisé ce phénomène inquiétant « Le Syndrome d’effondrement des colonies » (« Colony Collapse Disorder »). Cela ne représente pas seulement une menace pour l’environnement… Le déclin des abeilles peut bouleverser notre quotidien car elles sont indispensables à notre alimentation. Aujourd’hui, 35% de ce que nous mangeons dépend directement de cet insecte, pollinisateur agricole le plus important de notre planète. Sans elles, plus de pollinisation des fleurs et sans pollinisation, pas de graines ni d’aliments. Les plus concernés par le déclin des abeilles sont les fruits, les légumes et les stimulants (café, cacao).

Cette interdiction est donc une bonne nouvelle pour tout le monde !


 Références bibliographiques :

[1] Henry M, Beguin M, Requier F, Rollin O, Odoux JF, Aupinel P, Aptel J, Tchamitchian S, Decourtye A., A Common Pesticide Decreases Foraging Success and Survival in Honey Bees., Science. 2012 Mar 29.

[2] J. P. van der Sluijs et al. Conclusions of the Worldwide Integrated Assessment on the risks of neonicotinoids and fipronil to biodiversity and ecosystem functioning, Environ Sci Pollut Res, 11 June 2014.

Le glyphosate pas cancérigène selon l’EFSA

Écrit par J.Maherou / Créé le vendredi 13 novembre 2015

Sur la toxicité du glyphosate, l’un des herbicides les plus utilisés au monde, les institutions ne sont pas toutes d’accord… Alors que l’OMS l’a classé comme « cancérigène probable », l’EFSA affirme qu’au contraire, il ne pose pas de risque cancérogène. Alors qui croire ? Les utilisateurs ont de quoi être perdus…

Lire la suite...

Un Hors-Série sur Santé-Biodiversité

Écrit par L. Ferrer / Créé le mardi 22 septembre 2015

« Notre santé dépend-elle de la biodiversité ? » était la question posée au premier colloque scientifique national « Santé et Biodiversité », organisé par le Conseil régional Rhône-Alpes, Humanité et Biodiversité et VetAgro Sup, les 27 et 28 octobre 2014.

 

Lire la suite...

Monsanto définitivement reconnu responsable d’intoxication

Écrit par J.Maherou / Créé le vendredi 11 septembre 2015

Après 10 ans de combat judiciaire, la cour d’appel de Lyon a définitivement donné raison à Paul François, un agriculteur de Bernac, en reconnaissant Monsanto comme responsable du préjudice qu’il a subi suite à l’inhalation d’un pesticide du groupe multinational.

Lire la suite...

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur le jardin

Soutenez-nous !

Interrogez-nous !

Devenez Fan !

Twittez avec nous !