A+ R A-

Les phtalates jouent-ils sur l’intelligence de nos enfants ?

Écrit par J.Maherou Créé le vendredi 12 décembre 2014 09:46

Si le QI de votre enfant est bas, peut-être devriez-vous incriminer les phtalates… En effet, d’après une étude américaine, les enfants de 7 ans ayant été exposés à ces substances durant la grossesse auraient un QI plus bas que les autres. Des résultats très inquiétants quand on sait qu’il est très difficile d’éviter ces polluants.

 

Utilisés pour augmenter la flexibilité et la résistance des plastiques, les phtalates sont présents dans les films étirables, les emballages alimentaires, les ballons, les nappes, les tuyaux, les rideaux de douche, les imperméables, les colles, et même les cosmétiques (shampooing, savons, déodorants...). Certains d’entre eux sont considérés comme perturbateurs endocriniens et des études les ont mis en cause dans différentes pathologies (troubles de la reproduction, diabète ou hypertension artérielle).

Une nouvelle étude vient de montrer qu’ils pouvaient également influer sur le QI des enfants. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont déterminé la concentration de quatre types de phtalates (DnBP, DiBP, di-2-ethylhexyle et diéthyle) dans l'urine de 328 femmes enceintes au cours du 3ème trimestre de grossesse. Lorsque les enfants ont atteint l’âge de 7 ans, les scientifiques leur ont fait passer des tests de quotient intellectuel. Ils ont alors constaté que ceux qui avaient été exposés à des niveaux élevés de DnBP et DiBP avaient un QI inférieur de 6,6 à 7,6 points par rapport aux fœtus les moins exposés.

Selon Robin Whyatt, qui a dirigé l’étude, une baisse de six ou sept points pourrait avoir des conséquences substantielles sur la réussite scolaire et le potentiel professionnel de ces enfants.

Il est ainsi fortement conseillé aux femmes enceintes d’éviter ces polluants. Le problème, c’est qu’ils sont omniprésents dans notre quotidien et surtout que ce ne sont pas les seules substances qui ont des effets sur la santé. Cependant, vous pouvez limiter votre exposition en privilégiant par exemple les bocaux en verre pour stocker les aliments plutôt que le plastique.


 Références bibliographiques :

Factor-Litvak P, Insel B, Calafat AM, Liu X, Perera F, Rauh VA, Whyatt RM., Persistent Associations between Maternal Prenatal Exposure to Phthalates on Child IQ at Age 7 Years. PLoS One. 2014 Dec 10;9(12):e114003. doi: 10.1371/journal.pone.0114003.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur l'enfant

Devenez Fan !

Twittez avec nous !