A+ R A-

Rainbow Loom : des risques hauts en couleurs

Écrit par J.Maherou Créé le lundi 18 août 2014 13:55

Les Rainbow Loom, c’est LA tendance de l’été. Ces bracelets multicolores ont conquis le cœur des petits français mais aussi de leurs parents ! Pourtant, des chercheurs anglais ont relevé des taux élevés de produits chimiques. La vigilance est donc de mise…

 

Importés des États-Unis par une famille bretonne, les Rainbow Loom ont envahi les cours d'école françaises avant de s’imposer sur les plages cet été. Rien d’étonnant car c’est en effet assez amusant : il faut entortiller les élastiques les uns autour des autres pour obtenir un bracelet. Le principe séduit à la fois les enfants, fiers de concevoir leurs bracelets personnalisés, mais aussi des parents qui voient en cette nouvelle activité une manière d’occuper leur progéniture pendant l’été. De nombreuses personnalités l’ont également adopté, à l’image de Kate Middleton, Julia Roberts, et même le pape François !

Cependant, ces bracelets ne sont pas à prendre à la légère comme viennent de le montrer des chercheurs britanniques. En analysant la composition de 16 marques vendues à bas prix en dehors des magasins de jouets - sur les marchés par exemple - ils ont détecté des substances chimiques dépassant les limites autorisées. Les phtalates par exemple, peuvent atteindre un taux de 50% sur les produits testés alors que seuls 0,1% sont autorisés. Utilisés pour assouplir le plastique, ces composés se retrouvent dans de nombreux objets du quotidien. Considérés comme perturbateurs endocriniens, ils peuvent notamment entrainer des troubles de la reproduction (stérilité, puberté précoce, etc.). Le problème, c’est que la peau des enfants est plus fine et ils sont donc plus sensibles à tous ces produits chimiques.

Alors que faire pour que les enfants continuent de s’amuser avec ces bracelets tout en assurant leur sécurité ? Tout d’abord, lors de l’achat, vérifiez que l’emballage porte la mention CE. Cela garantit que les produits respectent la réglementation. Il faut également surveiller les enfants lorsqu’ils s’adonnent à cette activité car outre la composition, l’utilisation de ces élastiques peut également s’avérer dangereux. En effet, en juin 2014, un jeune garçon avait failli perdre ses doigts après s'être endormi avec des élastiques autour.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur l'enfant

Devenez Fan !

Twittez avec nous !