A+ R A-

Etude : trop d’aluminium dans les laits pour bébés

Écrit par J.Maherou Créé le vendredi 18 octobre 2013 07:24

lait en poudrePrésent dans les aliments, les ustensiles de cuisine, les cosmétiques, ou encore les vaccins, l’aluminium fait déjà partie de notre quotidien. Mais des chercheurs anglais ont également retrouvé ce métal dans les laits infantiles, et ce à des doses particulièrement inquiétantes pour la santé des nourrissons.

Pour mener leur étude[1], Christopher Exley et son équipe ont analysé à 5 reprises, 30 préparations pour nourrissons parmi les plus populaires sur le marché britannique. Il s’agissait de préparations prêtes à consommer ou sous forme de poudre. Résultats : toutes contenaient de l’aluminium. Les teneurs variaient entre 100 et 430 µg/l (microgrammes par litre), alors que la valeur réglementaire de la concentration de l’aluminium dans l’eau est fixée à 200 µg/l !

Ce n’est pas la première fois que Christopher Exley fait une telle découverte. Dans une étude[2] réalisée en 2010, il avait analysé 15 laits infantiles consommés en Grande Bretagne. Il a alors relevé des concentrations en aluminium comprises entre 400 et 630 µg/l, soit 2 à 3 fois plus que la limite dans l’eau du robinet ! Des résultats qui se confirment une encore une fois avec cette nouvelle étude.

biberons bébé

Pour Christopher Exley les concentrations retrouvées dans ces préparations sont bien trop élevées pour la consommation, et notamment pour une population aussi vulnérable que celle des nourrissons. Les scientifiques demandent donc aux fabricants de réduire la teneur en aluminium des préparations pour nourrissons afin de les protéger d’une exposition chronique. Cette contamination provient en effet des conditions de stockage et les emballages - principalement fabriqués à partir d’aluminium - mais également du processus de fabrication.

Dans la mesure du possible, il est donc conseillé de nourrir bébé au lait maternel. Sinon, privilégiez les préparations pour nourrissons bio et, transvasez-les immédiatement dans un bocal en verre afin de limiter la migration de l’aluminium de la boîte vers le lait.


 Références bibliographiques :

[1] Nancy Chuchu, Bhavini Patel, Blaise Sebastian, Christopher Exley, The aluminium content of infant formulas remains too high, BMC Pediatrics 2013, 13:162.

[2] Shelle-Ann M Burrell, Christopher Exley, There is (still) too much aluminium in infant Formulas, Burrell and Exley BMC Pediatrics, 2010.


Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur l'enfant

Soutenez-nous !

Interrogez-nous !

Devenez Fan !

Twittez avec nous !