A+ R A-

CP - Après la taxe soda, la taxe chocolat ?

24 juin 2016

Un rapport parlementaire présenté en début de semaine recommande la suppression de certaines taxes sur les produits alimentaires comme la margarine ou l’eau et d'augmenter celle sur les boissons sucrées...


Lire la suite ...

La pollution de l'air fauche 48 000 Français tous les ans

21 juin 2016

Ce matin, la très sérieuse Agence Santé Publique France (http://inpes.santepubliquefrance.fr/INPES/quisommesnous.asp)a publié un rapport évaluant à au moins 48 000 le nombre de Français décédés en raison de la pollution atmosphérique. Un...


Lire la suite ...

Perturbateurs Endocriniens : la définition qui ne fait pas l’unanimité

16 juin 2016

Les perturbateurs endocriniens font l’actualité depuis quelques mois. Ces substances qui altèrent le fonctionnement de nos hormones n’avaient jusqu’ici pas de définition réglementaire, malgré leurs effets sur notre santé. Mais...


Lire la suite ...

Lors de la cuisson à basse température de la viande, toutes les bactéries sont-elles détruites?

10 juin 2016

Question de Anne-Marie : Lors de la cuisson à basse température (aliments cuits longtemps à 60°C) de la viande, toutes les bactéries sont-elles détruites ? Réponse du Dr Lefèvre : Non, les...


Lire la suite ...

AVC : la part non négligeable de la pollution de l’air

10 juin 2016

On savait la pollution de l’air néfaste pour la santé, mais on est en train d’avoir une idée un peu plus précise de ses effets sur le système cardiovasculaire. Une...


Lire la suite ...
12345

Etude : Les rouges à lèvres contaminées aux métaux lourds

Écrit par J.Maherou Créé le lundi 6 mai 2013 10:13

rouge à lèvres glossUne étude américaine vient de démontrer qu’une femme se maquillant les lèvres environ deux fois par jour, était exposée de façon excessive aux métaux lourds considérés comme cancérigènes ou toxiques pour le système nerveux. On savait déjà qu’ils contenaient ces polluants mais, on n’avait pu jusque-là évaluer l’impact sur les consommatrices.

Les chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley ont analysé 32 rouges à lèvres et gloss disponibles dans les pharmacies et les grands magasins américains. Ils ont ainsi détecté 9 métaux lourds dont le plomb, le cadmium, le chrome et l’aluminium.

rouge à lèvres tubes

Ceci n’est pas nouveau : des études précédentes avaient déjà identifié ces métaux lourds dans les cosmétiques, et en particulier les rouges à lèvres. En 2011, par exemple, la FDA (Food and Drug Administration) avait détecté du plomb dans tous les rouges à lèvres présents sur le marché en 2010, soit 400 au total, et les grandes marques étaient les premières concernées.

Mais cette fois, les chercheurs ont adopté une nouvelle approche : ils ont évalué le risque pour la santé en déterminant la quantité de métaux lourds absorbée par les femmes qui utilisent quotidiennement du rouge à lèvres. En partant du principe qu’une femme se colore les lèvres 2,35 fois par jour, les scientifiques estiment qu’elle ingère 24 mg de rouge à lèvres par jour. Chez les plus grandes consommatrices, ces taux s’élèvent à 87 mg par jour.

rouge à lèvres absorbéSelon les chercheurs qui se sont basés sur les doses journalières acceptables (DJA), une utilisation moyenne de certains rouges à lèvres se traduit par une exposition excessive au chrome, à l’aluminium, au cadmium et au manganèse. Le plomb a été détecté dans 75% des échantillons, mais à une concentration généralement inférieure à la DJA. Cependant, Katharine Hammond, l’auteur de l’étude s’inquiète pour les enfants qui s’amusent à se maquiller. Pour eux, l’exposition à des produits toxiques est dangereuse quelle que soit la dose.

Quels sont les risques pour la santé ? Le chrome est une substance cancérogène associée aux tumeurs de l'estomac tandis que l’aluminium, le plomb et le manganèse sont tous les trois associés à une toxicité pour le système nerveux. Quant au cadmium, il est classé comme agent cancérigène pour l’homme par le CIRC.

Pour aller plus loin, consultez nos synthèses « Les métaux lourds, quels sont les risques pour la santé ? » et « Les cosmétiques passés au crible ».


Référence de l’étude :

Sa Liu, S. Katharine Hammond, Ann Rojas-Cheatham, Concentrations and Potential Health Risks of Metals in Lip Products, Environmental Health Perspectives May 02, 2013

Devenez Fan !

Twittez avec nous !