A+ R A-

Etude : des légumineuses et des céréales pour une santé à toute épreuve

Écrit par J.Maherou Créé le jeudi 13 mars 2014 13:35

légumineuses céraalesPour rester en bonne santé, on met souvent l’accent sur l’importance de manger des fruits et des légumes. Mais on oublie parfois de parler des légumineuses et des céréales, des aliments tout aussi indispensables à notre organisme. Une étude vient de les mettre en avant en montrant qu’ils peuvent diminuer le diabète mais aussi le risque cardiovasculaire.

Les chercheurs ont voulu évaluer les effets d’une alimentation incluant à la fois des produits à base d’orge complète et des légumineuses sur les paramètres de risque cardiométabolique.

Avant de continuer, un petit point sur le risque cardiométabolique s’impose… Qu’est-ce que c’est ? Il désigne les facteurs de risque qui augmentent la probabilité d’avoir une maladie cardiovasculaire ou de développer le diabète, à plus ou moins long terme, comme l’hypertension, le cholestérol, le tabac ou encore l’obésité abdominale.

Les scientifiques ont donc demandé à 46 femmes en surpoids (50 à 72 ans) de suivre pendant 4 semaines l’un ou l’autre des régimes alimentaires suivants :

- Le premier, riche en produits à base d’orge complète (58 g de graines entières et 216 g de pain à l’orge complète par jour), et en légumineuses : haricots bruns (86 g/j) et pois chiches (82 g/j) ;

- Le second, suivi par le groupe témoin, avait une composition similaire mais sans légumineuse ni orge complète.

 

legumineuses

Pour les deux types de régimes, les personnes ont vu leur taux de cholestérol diminuer. Cependant, dans le premier groupe, la réduction du cholestérol total et du LDL-cholestérol (dit « mauvais cholestérol ») a été plus importante. Le régime « légumineuse + céréales », a aussi entrainé une diminution de la pression artérielle diastolique (celle qui se produit lors du relâchement du cœur) et du risque cardiovasculaire, ainsi qu’une augmentation de l’activité de fermentation du côlon.


Malgré le nombre assez restreints de participants, cette étude montre que les légumineuses (fèves, lentilles, haricots rouges, pois chiches) et les céréales peuvent contribuer à réduire le risque cardiométabolique. Ces aliments ne sont donc pas à négligés, bien au contraire. Riches en protéines végétales et en fibres mais pauvres en matières grasses, ils doivent faire partie de notre alimentation quotidienne, au même titre que les fruits et légumes !


 

Références de l’étude :

Tovar J, Nilsson A, Johansson M, Björck I., Combining functional features of whole-grain barley and legumes for dietary reduction of cardiometabolic risk: a randomised cross-over intervention in mature women. Br J Nutr. 2014 Feb;111(4):706-14.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur l'alimentation

Soutenez-nous !

Interrogez-nous !

Devenez Fan !

Twittez avec nous !