A+ R A-

Etude : le régime méditerranéen, un atout contre le diabète

Écrit par J.Maherou Créé le jeudi 29 août 2013 12:42

assiette méditerranéeneUne nouvelle étude vient de démontrer que le régime méditerranéen et les régimes faibles en glucides préviendraient le diabète de type 2. Rien de nouveau jusque-là, mais d’après les auteurs, ces effets protecteurs ne semblent pas être liés au maintien du poids qu’entrainent ces régimes, mais bien à leurs caractéristiques alimentaires.

Pour réaliser cette étude, les équipes de chercheurs de l’Institut de recherche pharmacologique de Milan et du Princess Margaret Hospital for Children (Perth, Australie) ont utilisé les données de l’étude européenne sur le cancer et la nutrition, réalisée pendant 11 ans sur les habitudes alimentaires de 22 295 personnes.

Pendant la durée de l’étude, 2 330 cas de diabète de type 2 ont été recensés. Les résultats ont révélé que les patients qui suivent un régime végétarien ont un risque réduit de 12% de diabète, par rapport aux autres.

Autre constat (qui n’étonnera probablement personne !) : les personnes consommant des aliments à forte charge glycémique (soit très sucré !) ont un risque accru de 21% de diabète. En ce qui concerne les personnes adeptes à la fois du régime méditerranéen et aux aliments à faible teneur en glucides, leur risque de développer cette maladie est diminué de 20% par rapport aux autres.

Les résultats ont aussi montré que ces effets sont liés aux caractéristiques alimentaires de ces régimes et non au « maintien du poids » pour lesquels ils sont le plus connus.

Le régime méditerranéen se caractérise par la consommation abondante de fruits et de légumes frais, de pain, de céréales, de fruits secs et d’huile d’olive. Ceux qui le suivent consomment par contre peu d’alcool, de lait et de viande, privilégiant le poisson. Reconnu comme un modèle alimentaire sain, il est déjà associé depuis des années à une longévité et à un moindre risque de maladies cardiaques, d’obésité et de cancer. Et en bonus, il améliorerait notre qualité de vie...

panier méditerranéen

Quant à une alimentation à faible teneur en glucides, elle se caractérise par un faible apport en aliment sucré. Cela permet de ne pas augmenter la glycémie et la production d’insuline, hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang. Mais il ne s’agit pas pour autant de bannir complétement les glucides de l’alimentation car ce sont les carburants de notre organisme. Ils fournissent l’énergie nécessaire aux activités de l’organisme, à la contraction de nos muscles et au fonctionnement de notre cerveau.

Cette nouvelle étude ne nous apprend pas grand-chose que nous ne sachions déjà… Mais elle a le mérite de rappeler qu’il est important de manger des fruits et des légumes et qu’aucun aliment n’est à proscrire, contrairement à ce que recommandent certains régimes que l’on trouve dans les magazines. La clé de la santé reste : une alimentation saine et équilibrée sans oublier de faire un peu de sport…!


Références de l’étude :

Rossi M, Turati F, Lagiou P, Trichopoulos D, Augustin LS, La Vecchia C, Trichopoulou A., Mediterranean diet and glycaemic load in relation to incidence of type 2 diabetes: results from the Greek cohort of the population-based European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC). Diabetologia. 2013 Aug 22.


Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur l'alimentation

Soutenez-nous !

Interrogez-nous !

Devenez Fan !

Twittez avec nous !