A+ R A-

La fin des véhicules diesel à Paris ?

Écrit par J.Maherou Créé le lundi 8 décembre 2014 13:57

Dans le cadre de son plan anti-pollution pour la ville de Paris, Anne Hidalgo prévoit d’interdire les véhicules diesel au centre de la capitale d’ici 2020. Grâce à un système de vignettes, les véhicules les plus polluants seront rapidement identifiés. Mais tout cela n’est pas si simple…

 

Eradiquer le diesel d’ici 2020, c’est la volonté de la maire de Paris. Les véhicules diesel émettent en effet des particules fines (PM10 et PM2,5) entrainant des effets néfastes sur la santé comme le cancer du poumon ou les maladies cardiovasculaires. Les véhicules diesel sont à l’origine de 70% des émissions de particules fines et a capitale connait de plus en plus de pics de pollution. C’est pourquoi Anne Hidalgo compte mettre en œuvre différentes mesures pour y remédier. Tout d’abord, l'hyper centre de la capitale deviendrait principalement piétonnier et, dans les quatre arrondissements du centre (1er, 2e, 3e et 4e), seuls les vélos, bus, taxis, voitures des résidents et véhicules d'urgence ou de livraison auraient y auraient accès. Quant à la mise en place de l’interdiction des véhicules diesel, l’organisation du projet est encore à l’étude. Cela se fera dans un premier temps à titre expérimental à partir de 2015 dans une trentaine de villes de plus de 250 000 habitants. Des vignettes de couleur permettront d’identifier les véhicules en fonction de leur rejets de polluants : verte pour les véhicules électriques ou hybrides, orange pour les essences et diesel propres et rouge pour les véhicules diesel d’avant 2001. Ces derniers n’auront pas le droit de circuler en cas de pics de pollution. A terme, les contrevenants pourraient être verbalisés à hauteur de 17 euros.

Salué par les écologistes, ce projet est néanmoins très contesté par les parisiens. Pour Daniel Quéro, président de l'association 40 millions d'automobilistes, interdire le diesel à Paris porterait un coup aux ménages les plus modestes. En effet, les diesel de plus de 13 ans sont aussi les voitures les moins onéreuses et ce projet pourrait bien avoir un caractère discriminatoire pour ceux n’ayant pas les moyens d’investir dans un voiture propre.

Si ce projet aboutit, nous sommes curieux de savoir si cela aura un impact sur la qualité de l’air…

Pour tout savoir sur le diesel, consultez nos "Dialogues de l'ASEF spécial Diesel" en cliquant ici !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos synthèses scientifiques sur l'air extérieur

Devenez Fan !

Twittez avec nous !