A+ R A-

Le calendrier de l’ASEF : les fruits et légumes mois par mois !

1 octobre 2014

Si on trouve encore des tomates en décembre sur certains étals, c’est qu’il a fallu chauffer des serres ou les faire venir de très loin, et c’est notre planète qui...


Lire la suite ...

L'abus d'antibiotiques augmente le risque d'obésité chez l'enfant

1 octobre 2014

Les antibiotiques, c’est pas automatique ! Une nouvelle étude américaine vient encore une fois de donner raison à ce slogan. Selon elle, la prise de ces médicaments avant l’âge de...


Lire la suite ...

Pollution de l'air dans les écoles : notre chronique du 1er octobre

1 octobre 2014

L’obligation de la surveillance de la qualité de l’air dans les crèches et les écoles repoussée, c’est l’actu santé-environnement qu’il ne fallait pas manquer cette semaine   Cliquez ici pour lire l'intégralité...


Lire la suite ...

Surveillance de la qualité de l’air intérieur : l’obligation est reportée

25 septembre 2014

Alors que la surveillance de la qualité de l’air dans les crèches et les écoles devait devenir obligatoire à partir du 1er janvier 2015, la Ministre de l’Écologie, Ségolène Royal...


Lire la suite ...

Asthme : les phtalates pendant la grossesse augmentent le risque

23 septembre 2014

Présents partout autour de nous, les phtalates font pourtant partie des substances à éviter dans notre quotidien en raison de ses effets néfastes pour notre santé. Une nouvelle étude vient...


Lire la suite ...

Des somnifères au risque d'Alzheimer

11 septembre 2014

En 2012, 131 millions de boîtes de médicaments contenant des benzodiazépines ont été vendues en France. Ce qui est inquiétant, c’est que, sur le long terme, ces médicaments qui aident...


Lire la suite ...
123456

Lire l'interview du Dr Eric Ménat, Spécialiste de la nutrition (semaine du 9 avril 2012)

Écrit par L. Ferrer Créé le dimanche 8 avril 2012 23:00

visuel polaroid dr eric menat grand format

 

La semaine du 9 avril, c’est le Dr Eric Ménat, Président de notre antenne Sud-Ouest, qui répondait à nos questions. Médecin généraliste, homéopathe, enseignant de phytothérapie et nutrition à la faculté de médecine de Bobigny (Paris-XIII), il est titulaire d'un diplôme de carcinologique clinique et auteur de plusieurs livres autour des maladies de la nutrition. Il revient pour nous sur les raisons de son engagement.

 

L'ASEF: Au cours des dix dernières années, quelle a été votre principale action en faveur de la santé-environnement ?

Dr Eric Ménat: Sans aucun doute mes multiples conférences auprès du grand public comme des professionnels de santé pour faire avancer la prise de conscience sur les relations santé-environnement. Si nous laissons aux industriels et aux pouvoirs publics le soin exclusif de s’occuper de ces questions, nous n’avancerons pas et la situation se dégradera. C’est à chacun d’entre nous de faire des démarches pour préserver l’environnement et pour influencer les décideurs. Si nous voulons moins de pesticides dans notre assiette, le plus simple et le plus efficace est de ne plus acheter tel ou tel produit. Si plus personne ne l’achète, les producteurs devront bien en tirer les conséquences et faire évoluer leur offre. C’est en faisant ainsi que nous avons vu se développer d’immenses rayons « Bios » dans les grandes surfaces. C’est bien plus efficace que n’importe quelle loi qui sera toujours contournée à la 1ère occasion.


A vos yeux, que faudrait-il faire aujourd’hui en priorité pour préserver notre santé ?

Informer honnêtement les consommateurs sur la présence des additifs dans nos aliments ou sur la composition des emballages. Par exemple, il n’est précisé nulle part si dans tel contenant, il y a du Bisphenol A ou non. Si on impose cette information claire et objective, le grand public pourra choisir en connaissance de cause et arrêter d’acheter telle boite de conserve recouverte de Bisphénol A. Chaque individu est responsable de ses choix en matière de santé. Il a juste besoin d’une information détaillée et objective.


A vos yeux, que faudrait-il faire aujourd’hui en priorité pour préserver notre environnement?

Poursuivre et amplifier le programme REACH qui étudie les nombreuses molécules chimiques utilisées actuellement par l’industrie et déversées par tonne dans notre environnement. Mais aussi interdire toute utilisation de nouvelles molécules tant que les tests d’innocuités n’ont pas été réalisés. Cela parait évident quand on le dit, mais ça n’a jamais été fait jusqu’à maintenant et c’est ainsi que des produits aussi toxiques que l’Amiante, les PCB ou le Bisphénol A ont été mis sur le marché.


Enfin, quel est votre éco-conseil de la semaine ?

Nous allons vers le beau temps. Pensez à aller vous promener dans la nature. C’est excellent pour la santé à plusieurs niveaux. 30 minutes de marche par jour réduit de façon très significative les risques de cancer ou de maladies cardio-vasculaires. Etre à l’extérieur permet d’améliorer son statut en vitamine D et être en contact avec la nature, dans les bois ou la campagne, permet de se « mettre à la terre », de se décharger des ondes électromagnétiques et de l’électricité statique que nous accumulons dans nos sociétés modernes ou les ondes sont omniprésentes.

 

 

 

 

La question en + : Vous avez écrit de nombreux livres sur la nutrition, si vous n’aviez qu’un seul conseil à donner à nos lecteurs quel serait-il ?

Choisir des aliments naturels et éviter au maximum les aliments transformés par l’industrie. Il ne faut pas laisser la responsabilité à d’autres de transformer les aliments en les modifiant, en ajoutant des additifs chimiques ou en les cuisant à haute température. Redevenons acteurs de notre santé. Nous sommes la personne la plus importante et nous ne pouvons compter que sur nous pour préserver notre santé.







 

 

 

Si vous souhaitez consulter la liste des ouvrages du Dr Ménat, vous pouvez cliquer ici.


Twitter avec nous!

Devenez Fan!

Partenaires